Animaux de compagnie et pauvreté

Webinaire du 5 mai 2023

Les animaux domestiques sont souvent une source intarissable de joie pour leurs maîtres. Qu’ils soient chiens, chats, perruches ou furets, les animaux apportent une présence réconfortante, un amour inconditionnel et une écoute sans jugement. Ils améliorent l’humeur et soulagent le sentiment de solitude. Mais au-delà des effets positifs sur la santé mentale et physique, avoir un animal de compagne vient avec des responsabilités financières et émotionnelles qui peuvent avoir des conséquences importantes. En effet, la pauvreté rend les personnes plus vulnérables aux imprévus économiques qui peuvent survenir lorsqu’on a la charge d’un animal.

Au cours de ce webinaire, nous abordons les liens qui existent entre la présence des animaux domestiques et le bien-être psychologique humain sous l’angle de la psychologie sociale et de l’expérience vécue de deux citoyens passionnés des animaux et qui vivent en situation de défavorisation socio-économique. 

LES HÔTES.SES

Alain-Antoine Courchesne est un citoyen très engagé dans son quartier, St-Michel. Il s’est impliqué de près dans la planification stratégique de « Vivre Saint-Michel en Santé », une table de quartier qui vise à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale et à améliorer les conditions de vie de sa population. Il a été reconnu comme bénévole de l’année du district François-Perrault en juin dernier, lors des 10e Prix de reconnaissance des bénévoles. Depuis plus de 10 ans, Alain-Antoine s’implique chez ATD Quart monde, un mouvement international de lutte à la pauvreté. Il a également œuvré pendant près de 8 ans comme délégué régional des utilisateurs de services en santé mentale dans le réseau de la santé. Au cours de la dernière année, Alain-Antoine a collaboré avec la Chaire RISS en s’impliquant comme livre vivant dans le déploiement des ateliers du projet « Vers une société plus juste », qui vise à sensibiliser la population à la réalité des personnes qui reçoivent des prestations d’aide de dernier recours.

 

Sean MacKenzie est membre du conseil d’administration de l’Association des locataires Ilots St-Martin depuis 2015. Il est également un membre actif du Comité Consultatif des Résidents-CCR-HLM pour l’Office municipal d’habitation de Montréal. Il est le porte-parole des locataires face aux enjeux et aux problèmes vécus dans le sud-ouest de Montréal. Il croit fermement qu’il faut travailler ensemble, en communauté, pour améliorer la vie des gens au quotidien. Sean est aussi membre du Comité de quartier de la Petite Bourgogne, qui regroupe 9 associations de locataires et qui crée des programmes venant en aide aux HLM dans le sud-ouest de Montréal. Sean est pair-chercheur sur le projet « Logement social et ses effets », une étude qui vise à comprendre les effets du logement social sur les trajectoires de vie des locataires. Sean continue à offrir son temps et son support à sa communauté du mieux qu’il peut pour faire une différence. 

Catherine Amiot est professeure de psychologie sociale à l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse aux relations humains-animaux du point de vue de la psychologie sociale et de la santé. Ses recherches sur ce thème utilisent les théories des relations intergroupes, de l’identification sociale et du contact intergroupe. Elle adopte une approche nuancée et intégrative pour comprendre les liens qui existent entre la présence des animaux domestiques et le bien-être psychologique humain. Ses travaux s’intéressent aussi à la manière dont les relations humains-animaux pourraient être plus mutuellement bénéfiques.