Titulaire

photo de Janie Houle, titulaire de la Chaire de recherche sur la réduction des inégalités sociales de santé

Janie Houle est psychologue communautaire et professeure titulaire au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Elle est chercheure régulière (responsable du Chantier Première Ligne) au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CR-IUSMM). Elle est aussi chercheure régulière au Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) de l’UQAM. Elle est membre chercheure du Réseau-1 Québec (responsable de la Fonction Première Ligne Élargie), du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ) et du réseau Qualaxia.

Après s’être intéressée à la prévention du suicide, ses travaux de recherche actuels (financés notamment par le CRSH, le FRQS, Ouranos et le MSSS) visent à mieux comprendre comment réduire les inégalités sociales de santé, en développant le pouvoir d’agir des personnes en situation de vulnérabilité et en favorisant l’établissement d’environnements promoteurs de santé et de justice sociale. Elle s’intéresse notamment au rétablissement en santé mentale, au bien-être des personnes vivant dans des habitations à loyer modique (HLM), à l’autogestion des troubles anxieux/dépressifs et à l’amélioration des services de santé de première ligne.

Toutes ses recherches sont réalisées en étroite collaboration avec des personnes directement concernées par le phénomène à l’étude (pairs chercheurs), des partenaires du milieu communautaire et des partenaires du milieu de la santé et des services sociaux.

Voir le profil complet sur le site du laboratoire Vitalité